- S'identifier -
Forum de Tabou.be: Projet humanitaire en Afrique
S'identifier Inscription
   
 

Projet humanitaire en Afrique


Messages 1 à 5 sur 5
   
 
» Navigation dans le forum
Tabou » Forum » Fil 7506
   
fineta
Totem: Hibou | Quali: Animateur | Fédération: Les Scouts | Unité: BM 23 | Section: Routiers

salut à tous les scouts nous sommes un groupe scouts du cameroun et nous
recherchons des scouts interessé par l'humanitaire pour nous donné un coup de main dans la réalisation d'un projet humanitaire. nous avons une expériance en ce qui concerne les projets car durant l'été 2006 nous avons fait la réhabilitation d'un centre de santé avec les scouts de france vous pouvez vous rendre sur le site du projet ou sur notre site web :
http://bangoua2006-lesite.ifrance.com
www.groupescoutleseagles.xdir.org
merci pour vos réaction

Posté le 04-12-2006 à 21:08:16
  
Aurore
Aurore
PDS:
Totem: Passe son totem cette annee | Section: Guides Horizon | Troll Footprint: 06F

Bonjour je suis membre des guides-Horizons et nous cherchons un projet humanitaire pour cet été 2007.
J'aimerais avoir plus d'informations sur ce que vous nous proposez.
pourriez vous m'envoyer vos infos?
Merci d'avance
Aurore

Posté le 24-12-2006 à 18:29:03
  
fanny
Totem: Chousingha | Quali: Source cachée | Fédération: GCB | Unité: Namur 12 | Section: Guides

Bjr je suis chef guides horizons à namur et je recherche un projet humanitaire pour l'été prochain 2008. J'aimerais avoir des informations sur le projet proposé.. je n'arrive pas à atteindre le site..
Merci
Fanny

Posté le 20-07-2007 à 16:39:00
  
L. Deutsch
Totem: Epervier | Quali: Joker

Que l’on s’échange des casseroles, des idées de jeu, des adresses de gîtes ou des impressions générales sur le scoutisme sur Tabou ne me dérange pas, mais que ce forum puisse devenir un grand marché aux camps pseudo-humanitaires me pose, à moi, un problème.

Croire que l’on va faire de l’humanitaire parce qu’on s’en va trois semaines quelque part, c’est se mentir à soi-même. Il faut le dire, il faut l’affirmer, que cela fasse plaisir ou non.

Considérons les choses froidement, avec lucidité.

Un poste pionnier ou des guides horizon, ce sont des jeunes sympathiques en diable, mais qui n’ont absolument aucune qualification utile. Quel peut, dès lors, être leur apport ?

Ils vont planter des arbres, repeindre un orphelinat ou construire un dispensaire ? Ce qu’ils feront, n’importe quel jeune local pourrait le faire. La main-d’œuvre non qualifiée ne manque pas sur place. Aller le faire soi-même, quand même, c’est dépenser un fric pas possible qui pourrait être utilisé bien plus efficacement autrement.

L’humanitaire, c’est se soucier du sort des gens, dans l’urgence ou à plus long terme (actions de développement). Si on prétend faire de l’humanitaire, on ne vise que cet objectif-là. Et si on vise cet objectif-là, on n’envoie pas des jeunes inexpérimentés sur place, à coût prohibitif. Si on veut prétendre faire un camp humanitaire, on gagne des sous pendant l’année, on se prépare un camp peinard en Belgique et on transfère l’argent gagné à des gens pour qui l’urgence ou le développement est le métier.

Parce que le développement, c’est un métier. On ne s’improvise pas « humanitaire ».

Sorry de répéter quelque chose qui n’est pas gai à lire quand on a tel-le-ment envie de jouer aux humanitaires, mais c’est une vérité que vous avez le droit et le devoir de savoir avant de vous engager. Sinon, vous vous trompez vous-mêmes. Inconsciemment, peut-être, mais complètement quand même.

Il y a aussi ceux qui vont « animer des enfants ». Si c’est dans un orphelinat, c’est encore mieux, tu te rends compte, parce qu’ils sont forcément malheureux et qu’on leur offre un petit peu de soleil dans une vie triste à mourir. Là, vraiment, on sauve la planète !

Je pense qu’il est vraiment important de réfléchir avec sérénité sur les représentations qu’on a du Sud où tout est forcément beaucoup trop triste mais tellement chaleureux (« ils ont le cœur sur la main, tu sais, c’est fou comme ils ont tout compris sur la générosité et l’accueil alors que nous qui sommes si riches, nous ne savons plus donner… »). On a tellement envie qu’il soient malheureux pour qu’on puisse les consoler et leur changer les idées en jouant au Renard qui passe !…

Ce fameux mot « humanitaire » est un mirage. Faites gaffe. D’aucuns y jouent, parfois même sur ce site, pour vous attirer comme des papillons de nuit par la lumière, mais avec d’autres intentions.

J’ai ainsi en tête une personne importante d’une école belge francophone, d’une étourdissante générosité. Il est allé une première fois dans un pays d’Afrique de l’Ouest. Là, il tombe sur des gens qui ont bien compris qu’un Européen se caractérise (dans la majorité des cas) par le fait qu’il est riche, naïf et qu’il culpabilise. Résultat : on lui joue une petite scène pour l’apitoyer, le gars tombe dans le panneau (et comme il est atteint de cette forme insidieuse de racisme qui consiste à ne même pas pouvoir imaginer qu’un Noir le roule, il ne le voit même pas !) et, la larme à l’œil, fait mille promesses de gagner plein de pognon de retour en Belgique pour distribuer plein de cadeaux. Il est donc retourné avec son carnet de chèques et s’est fait rouler de A à Z. Aujourd’hui encore il croit avoir fait de l’humanitaire alors qu’il s’est simplement fait rouler.

Mon propos n’est pas de critiquer quiconque, mais d’éveiller les consciences.

Je comprends parfaitement tout l’attrait qu’il y a à partir dans le Sud, et je suis le premier à penser que c’est là une expérience sacrément enrichissante. J’encourage même à vivre cette expérience, mais à la faire dans la lucidité. Cette lucidité, c’est celle qui consiste à reconnaître et à assumer qu’on ne fait pas un voyage humanitaire, mais qu’on va à la découverte d’un pays et d’une population et qu’on accepte, pour cela, de dépenser une somme d’argent importante. Cette somme d’argent aurait pu être dépensée utilement pour le développement de ces gens si on l’avait confiée à des professionnels du développement, mais on a fait un autre choix, celui de se faire plaisir. Ne comptez pas sur moi pour faire culpabiliser quiconque avec cela : vous avez le droit de faire ce choix. Il faut simplement qu’il soit bien clair et que vous ne vous racontiez pas des histoires.

Se raconter que vous allez faire un camp humanitaire, c’est vous tromper vous-mêmes, et c’est, selon moi, irrespectueux tout à la fois des populations locales et des personnes qui se consacrent vraiment à l’humanitaire.

Songez-y.



Laurent Deutsch

Posté le 23-07-2007 à 08:02:20
  
lemmingCH04
Totem: Lemming | Quali: Prière de ne pas déranger | Fédération: Les Scouts | Unité: CH 4

Ayant participé moi-même à un camp qu'on croyait humanitaire, je souscris à l'avis d'Epervier.

Posté le 24-07-2007 à 12:37:01
  
 

» Répondre à ce message
Pour répondre, vous devez soit
  • être membre et ouvrir une session en temps que membre
  • nous donner quelques informations personnelles pour pouvoir déterminer à qui on a affaire
Que désirez-vous faire?